La Sainte Chapelle

Franck Fernandez, traducteur, interprète, philologue

Paris, cathédrale Notre-Dame, le premier vendredi du mois, 3 heures de l’après-midi. Des pèlerins du monde entier viennent assister à une cérémonie organisée par un homme à la cape blanche, chevalier du Saint-Sépulcre. Il est chargé de montrer la couronne d’épines, conservée dans un tube de verre, la même que les Romains auraient placée sur la tête du Seigneur pour se moquer de “Jésus de Nazareth, roi des Juifs”.

La Couronne d’épines, un morceau de la Vera Cruz, le Saint-Sang, une pierre du Sépulcre, des morceaux de la Sainte Lance et de la Sainte Éponge sont conservés à Notre Dame de Paris comme de grands objets de vénération pour les chrétiens, mais pas toujours était si.

Année 1248. La construction de la Sainte Chapelle à l’intérieur de l’enceinte du palais de Louis IX, mieux connu sous le nom de Saint Louis Roi de France, est terminée. Il se déroule dans l’enceinte du Palais de la Cité, à l’emplacement précédemment occupé par la chapelle Saint-Nicolas, pour symboliser le lien entre les saintes reliques et la couronne et rivaliser avec la capitale de l’empire de Charlemagne à Aix-la-Chapelle (aujourd’hui Allemagne).

Les travaux ont duré 6 ans. Cette chapelle, comme un reliquaire géant tout en verre, a été construite pour abriter les reliques qui, avec la Révolution française, ont été conservées à Notre Dame.

Dépouillée de ses saintes reliques, la richesse de la Sainte Chapelle réside dans son architecture, sa décoration et, surtout, dans ses grands vitraux qui donnent l’impression que le bâtiment manque de murs, ce qui donne la sensation d’une immense élévation vers le Royaume des cieux. Ces grands et beaux vitraux représentent des images avec des scènes bibliques et aussi sur la vie de Louis IX. Cette chapelle répond au style gothique rayonnant.


Les parents de San Luis étaient Luis VIII et la Reine Blanche de Castille, une femme de grande culture, très pieuse, avec une grande influence sur son fils et selon les historiens “maître d’oeuvre” de ce joyau de l’architecture.

La couronne d’épines est arrivée aux mains de Louis IX en 1237 et a été achetée à l’empereur latin de Constantinople Baldwin II qui avait besoin d’argent pour défendre son empire contre les attaques des Bulgares. Le prix représentait plus de la moitié du revenu annuel du Royaume. Quelques années plus tard, le reste des reliques rejoint la collection.
La Révolution française a été un mauvais moment pour la Sainte Chapelle, non seulement à cause du transfert de ses reliques, mais parce qu’elle a été utilisée comme espace pour les archives du Palais de Justice adjacent. On a même pensé à le démolir mais en 1836, sous la pression du public, de grands travaux de restauration ont été effectués qui ont duré 26 ans en raison de l’état désastreux dans lequel il se trouvait.

Avec la Conciergerie adjacent se trouve un vestige de ce qui était au XIIIe siècle le Palais de la Cité.

Depuis la fin du XIXe siècle, la Sainte Chapelle est considérée comme un monument national en France et depuis 1991 elle est classée au patrimoine mondial.


Récemment, une grande nouvelle réparation des vitraux a été achevée et des concerts de musique sacrée sont organisés dans l’enceinte principale. La Santa Chapelle peut être visitée à certains moments sous réserve de modification pour un prix modique. Il propose des visites gratuites d’une demi-heure, des visites guidées dans différentes langues et des visites avec conférences.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *